27/02/2005

1906 : l'aventure commence!

Reportons-nous à Bruxelles, dans la dernière décennie du XIXe siècle. La gare du Nord existe déjà, la gare du Midi aussi, mais ne cherchez pas la Jonction: elle n'est pas encore construite. Il n'y a pas davantage de métro. Le moteur à crottin est roi: le cheval tracte des voitures qui roulent soit dans les gorges d'une paire de rails parallèles (c'est le chemin de fer américain) soit à même la chaussée (ce sont les omnibus de pavé). Le chemin de fer américain est l'ancêtre du tram, qui sera électrifié progressivement à partir de 1893, mais ceci est une autre histoire. L'omnibus de pavé est quant à lui l'ancêtre de l'autobus, c'est lui qui nous intéresse ici. 1906 : LE TRAM-CAR NORD-MIDI - L'histoire commence en 1891, quand un groupe répondant au nom très peu commerçant de Polydore Vanderschueren et Compagnie, crée une desserte Nord - Midi exploitée par omnibus de pavé, et qui sera surnommée le "Tram-Car Nord-Midi. En 1906 (en 2006, cela fera cent ans! vous comprenez pourquoi notre bouquin doit paraître l'année prochaine...), cette société acquiert à des fins de test un omnibus de pavé à moteur thermique (à essence): ce véhicule est bel et bien un autobus ("auto" pour véhicule automoteur et "bus" comme diminutif d'omnibus). Il donne satisfaction, mais il restera unique: le cheval reste encore maître du pavé pour quelque temps encore. Huit ans passent... et c'est la guerre: le premier autobus bruxellois disparaît corps et biens... 1906 : LE CENTRAL-CAR - En 1906, une autre compagnie, appelée la Compagnie du Central-Car, se laisse tenter également par l'expérience: un autobus circule entre la porte d'Anvers et la porte de Louvain (place Madou), mais accumule les avaries. La compagnie arrête rapidement les frais... 1907 : LES TRAMWAYS BRUXELLOIS - Les Tramways Bruxellois qui achètent des... autobus! On aura tout vu!!! Et pourtant, c'est ce qui arrivé en 1907: les TB achètent TROIS (!) bus Schneider, dont deux sont censés s'intercaler entre les omnibus de pavé sur la ligne Bourse - Place Communale d'Ixelles (= place Cocq), le troisième véhicule étant en réserve. Mais il y a tellement de pannes que certains jours, aucun bus ne circule! 1913, la page est tournée: les TB arrêtent l'expérience de l'autobus. 1909 : LA COMPAGNIE GENERALE DES AUTOBUS - La Compagnie Générale des Autobus est créée à partir des cendres du Central Car. En 1909, elle reçoit la concession d'une ligne Midi - Luxembourg, avant de reprendre l'exploitation du service Porte d'Anvers - Porte de Louvain. Pour ce faire, la compagnie dispose d'une flotte de 42 bus! Mais malgré cela, c'est la catastrophe: les bus tombent en panne, ils sont inconfortables, bruyants, poussifs, ... et la compagnie ne trouve pas de parade. Tout est arrêté définitivement en 1911. CONCLUSION : LA DEROUTE QUASI TOTALE - Les premières expériences ont donc échoué. Seul le Tram-Car Nord-Midi s'en sort avec les honneurs... mais avec un véhicule unique. Il faut se rendre à l'évidence: la technologie bus n'est pas encore au point. Laissons passer la première guerre mondiale, après quoi on reviendra au Tram-Car Nord-Midi de Polydore Vanderschueren et Compagnie qui, malgré ce nom barbare et peu évocateur de prime abord, va inscrire en toutes grandes lettres les premiers chapitres de l'histoire de l'autobus urbain à Bruxelles!

00:27 Écrit par Transiristor | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

La belle époque (?) Tous les détails figurent dans l' «histoire des transports publics à Bruxelles», tome I «La belle époque». Nous n'avons pas (encore?) retrouvé des traces plus détaillées de cette période héroïque...

Écrit par : Transiristor | 27/02/2005

l autobus le nom du premier autobus

Écrit par : lucie | 15/05/2007

Le premier autobus... ... était de marque Germain. C'était une société renommée à l'époque, tout comme Brillié. Nous n'en savons hélas pas plus.

Écrit par : Transiristor | 28/05/2007

c naze putain tu gache tous avec ta photo

Écrit par : fassi | 11/05/2010

Les commentaires sont fermés.