28/03/2005

L'apogée des AB

Après l'euphorie de l'Expo, 1936 est plutôt une année «sans». Le réseau est expurgé de ses dessertes peu fréquentées: c'en est déjà fini de la ligne P Midi - Droogenbosch, ainsi que de la ligne N Rue Père De Deken - Parvis Notre Dame de Laeken. Une autre ligne P fait son apparition entre la place Fontainas et le centre de Vilvorde: son originalité est d'être exploitée en express (une première!) puisqu'elle ne dessert que 7 arrêts! Mais elle ne donne pas satisfaction et est supprimée à la fin de sa période d'essai de six mois... C'est du côté matériel que les choses sont plus intéressantes: trois Brossel A40D, les premiers à être équipés d'origine d'un moteur Diesel, viennent renforcer le parc (série 69 à 71), tandis que vingt moteurs Brossel dits «à l'huile lourde» sont commandés pour être placés sous le capot des bus plus anciens. Pour la première fois aussi, les AB déclassent du matériel: dix Renault MU (série 1 à 22) sont retirés du service. 1937 est tout aussi morne: il n'y a strictement rien à dire, à part que le renfort J Place Liedts - Place Van Meenen est supprimé, et qu'une nouvelle ligne L relie la Bourse à l'avenue Longchamp (Churchill n'est pas encore célèbre...). L'actualité reprend en 1938. Une nouvelle ligne J relie le Midi à Calevoet, tandis que certains services F sont prolongés à la rue Langeveld sous indicatif O barré; la ligne ex-AB devenue privée Vivier d'Oie - Calevoet est prolongée à la place Danco, soit la configuration exacte du futur 43... Le matériel n'est pas en reste: tous les véhicules roulent désormais au gazole, à l'exception des Renault MU et MUL; neuf nouveaux Brossel AB6D (série 72 à 80) sont livrés. 1939 est vraiment l'apogée des AB, et du transport sur pneus en général. Dix autres Brossel AB6D (série 81 à 90) sont livrés, et les AB passent commande de vingt (!) autobus de type... AB6DS, future série 91 à 110, dont les 94 et 105 ne seront ni plus ni moins que... les 504 et 515 du Musée aujourd'hui! Côté réseau, la ligne K relie désormais la Bourse au Tomberg. Mais l'événement de taille de 1939 se passe aux TB, puisque pour la première fois à Bruxelles circule un trolleybus! En effet, une nouvelle ligne exploitée par des «autobus électriques à perches» voit le jour, tout d'abord entre Forest et la place du Luxembourg, et ensuite entre Forest et Machelen, sous le célébrissime indicatif 54, très cher à certains amateurs!

10:04 Écrit par Transiristor | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

Commentaires

Le débat du trolleybus Nous nous sommes posés cette question cruciale lorsque l'historique est arrivée à l'année 1939: fallait-il ou non parler du trolleybus??? La question a été rapidement tranchée! En effet, un trolleybus est avant tout un autobus, au sens étymologique du terme: un omnibus automoteur! Ce n'est pas parce qu'il est équipé d'un moteur électrique et qu'il puise son énergie d'une ligne aérienne avec des perches qu'il en devient un tram... Donc OUI, le trolleybus a bel et bien sa place dans l'historique! En plus, c'est un argument «vendeur»: un collègue m'a dit texte que «le bus ça ne l'intéressait pas, mais qu'il achèterait le bouquin rien que parce qu'on y parlait de son cher trolleybus»!

Écrit par : Transiristor | 28/03/2005

AB et TB? AB et TB ? Que veulent dire ces lettres? merci
unu6h

Écrit par : maher | 16/04/2007

Acronymes AB = Autobus Bruxellois
TB = Tramways Bruxellois

Les AB sont une filiale des TB créée en 1926

Écrit par : Transiristor | 28/05/2007

Les commentaires sont fermés.