30/07/2005

1970 - La bussification des 63 et 76

Comme prévu, les lignes 63 et 76 ne tardent pas à être bussifiées, ce qui entraîne la disparition de la navette 77 (elle-même ex-76, pfff! c'est compliqué, hein?), puisque le terminus des deux nouvelles dessertes autobus est le cimetière de Bruxelles. La photo de la semaine illustre la situation: le bus musée 8024, immortalisé square Ambiorix, arbore la première version du film 63 bus (code couleur vert/jaune, texte CIM. BRUXELLES / BOURSE / SCHEUT); bien que relativement inhabituel, ce type de matériel, à l'époque affecté à Vandermeeren, a bel et bien roulé sur les 63 et 76. A côté de ces deux créations de ligne, six dessertes deviennent plus importantes: il s'agit du 13 prolongé du square du Centenaire jusqu'à Liebrecht, du 28 dont le nouveau terminus faubourgs est établi au Stade Fallon, du 29 dont tous les services rallient le Hof ten Berg, du 36 qui atteint l'avenue de Tervuren à partir du parvis des Franciscains, du 48 prolongé de l'avenue du Domaine jusqu'à l'avenue Gatti de Gamond, et du 87 qui atteint désormais la place Marguerite d'Autriche. Autre fait important: l'avènement des abonnements MTB, qui s'accompagne d'une extension de la zone urbaine (par absorption de la première section suburbaine); c'est ainsi que les lignes 38 et 47 deviennent purement urbaines, et perdent donc leur indicatif rouge. Côté matériel, rien à signaler, si ce n'est la fin de la livraison des Fiat 3: le parc atteint ainsi 459 véhicules.

15:16 Écrit par Transiristor | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.