30/07/2005

1970 - La bussification des 63 et 76

Comme prévu, les lignes 63 et 76 ne tardent pas à être bussifiées, ce qui entraîne la disparition de la navette 77 (elle-même ex-76, pfff! c'est compliqué, hein?), puisque le terminus des deux nouvelles dessertes autobus est le cimetière de Bruxelles. La photo de la semaine illustre la situation: le bus musée 8024, immortalisé square Ambiorix, arbore la première version du film 63 bus (code couleur vert/jaune, texte CIM. BRUXELLES / BOURSE / SCHEUT); bien que relativement inhabituel, ce type de matériel, à l'époque affecté à Vandermeeren, a bel et bien roulé sur les 63 et 76. A côté de ces deux créations de ligne, six dessertes deviennent plus importantes: il s'agit du 13 prolongé du square du Centenaire jusqu'à Liebrecht, du 28 dont le nouveau terminus faubourgs est établi au Stade Fallon, du 29 dont tous les services rallient le Hof ten Berg, du 36 qui atteint l'avenue de Tervuren à partir du parvis des Franciscains, du 48 prolongé de l'avenue du Domaine jusqu'à l'avenue Gatti de Gamond, et du 87 qui atteint désormais la place Marguerite d'Autriche. Autre fait important: l'avènement des abonnements MTB, qui s'accompagne d'une extension de la zone urbaine (par absorption de la première section suburbaine); c'est ainsi que les lignes 38 et 47 deviennent purement urbaines, et perdent donc leur indicatif rouge. Côté matériel, rien à signaler, si ce n'est la fin de la livraison des Fiat 3: le parc atteint ainsi 459 véhicules.

15:16 Écrit par Transiristor | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/07/2005

1969 : L'esthétique Fiat

Quelques mots du réseau, tout d'abord. Deux lignes sont (très) légèrement prolongées en direction des faubourgs: il s'agit du 78 qui gagne 300 mètres le long de la rue de la Petite Ile, et du 87 qui atteint le parvis de l'église Sainte Cécile. D'autre part, tous les services 21 sont prolongés à Moortebeek, le terminus du square Rey étant totalement abandonné. L'inauguration du pré-métro approche... L'idée est de faire disparaître le tram de la surface des axes est-ouest, notamment les rues de la Loi, Belliard et des Colonies. Comme le 28 n'est pas retenu pour circuler en tunnel entre Schuman et Sainte Catherine, il est condamné à disparaître, ou plutôt à être bussifié, ce qui est chose faite fin novembre. Suite à cette bussification, qui sera bientôt suivie en 1970 par celles du 63 et du 76 (rendez-vous la semaine prochaine pour en parler), il manque à nouveau du matériel. Une nouvelle commande est passée à Van Hool: elle concerne 63 véhicules de type 420HA-ST9, numérotés de 8421 à 8483 et baptisés Fiat 3. Rien de bien nouveau sous le capot par rapport aux 420HA-ST2 (Fiat 1 et 2), mais en revanche la forme de la carrosserie s'est considérablement modernisée: on peut désormais parler d'une «ligne Fiat», car elle sera adoptée, moyennant quelques infimes modifications, sur tous les autobus livrés entre 1969 et 1975, soit pas moins de 342 véhicules (313 Fiat, 15 Leyland et 14 Daf)! La photo de la semaine est particulièrement d'actualité, car elle représente le Fiat 3 8441 du Musée arborant le nouveau film 21 Moortebeek!

09:54 Écrit par Transiristor | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

17/07/2005

1968 - Grande Restructuration, suite et fin

Commençons 1968 par une anecdote: après seulement 22 jours d'existence, le tram 75 RP Meir - Neerpede est bussifié sous indicatif 103. Particularité: le bus 103 a comme code couleur vert/jaune/vert, contrairement au tram 103 dont les couleurs sont jaune/jaune/jaune! Mode d'exploitation différent, trajet indépendant, code couleur distinct, ... mais indicatif identique! Comprenne qui pourra... Pour le reste, l'essentiel de l'actualité est bien évidemment la suite de la Grande Restructuration. Quatrième phase (9 janvier): le bus 86 Cim Ganshoren - Bourse est remplacé par le bus 87 Av Max Smal - Bourse, dont l'itinéraire est pratiquement identique (sauf la desserte du Karreveld, en remplacement du tram 60); d'autre part, le tram 13 Pl Wielemans Ceuppens - Ganshoren laisse la place à une minuscule ligne 13 Sq Centenaire - Av Laeken exploitée en autobus. Cinquième phase (19 mars): suite à la création du tram 32 Bourse - Boitsfort, la ligne de bus 85 a comme nouveau terminus urbain la gare Centrale, et ne dessert plus le haut de la ville. Sixième phase (16 avril): après les cinq premières qui ont essentiellement touché les lignes de tram, la sixième et dernière phase touche de plein fouet les dessertes par autobus. Le bus 17 Monnaie - Boitsfort - Coin du Balai est supprimé et remplacé par le 95 Bourse - Boitsfort - Coin du Balai à l'itinéraire relativement similaire (à l'exception du terminus de la Bourse et de la desserte de l'avenue de la Couronne). La mythique ligne 33 Moortebeek - Sq Rey - Boitsfort disparaît également: elle est remplacée partiellement par le 21 Moortebeek - Sq Rey - Sq Montgomery. Tous les services 47 Marly - Midi - Av Domaine sont limités à la gare du Midi: la desserte de l'avenue du Domaine est reprise par la ligne 48 Bourse - Av Domaine, dont le code couleur passe du jaune/rouge au vert/rouge pour l'occasion. Quant à la ligne 5 Gare Schaerbeek - Bourse, elle est raccourcie et devient 5 Gare Schaerbeek - Pl Flagey. Quelques lignes voient leur itinéraire adapté: c'est le cas du 49 Pl Bockstael - Midi qui dessert désormais le boulevard Paepsem, du 50 Midi - Lot dont la boucle terminale au Midi est légèrement revue, et du 96 Bourse - Sq Archiducs qui abandonne la porte de Namur pour desservir la gare du Quartier Léopold. Bilan de la Grande Restructuration: six lignes ont été supprimées (17, 22, 33, 64, 76 navette, 86), sept ont été créées (13, 21, 77, 78, 87, 95 et 103), neuf ont été modifiées partiellement (5, 20, 47, 48, 49, 50, 66, 85 et 96), et treize sont restées inchangées (27, 29, 30, 36, 37, 38, 42, 43, 46, 54, 57, 65 et 89). Petit rappel: la Grande Restructuration est expliquée en détail par notre ami Pierre «Germoir» sur son site Planitram, rubrique Histoire (lien direct: http://www.planitram.be/histoire/gr/FRgr0.html ).

09:06 Écrit par Transiristor | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

10/07/2005

1967 - La restructuration en marche

Une petite anecdote pour commencer 1967: les travaux de réfection de la chaussée de Louvain, au-delà du dépôt en direction d'Evere, entraînent la limitation définitive du tram 76 à la place Meiser (pas de remplacement de voies); le tronçon abandonné par le tram est repris par une navette autobus circulant sous film 76 bleu/jaune... mais avec des textes différents. Il s'agit à ma connaissance d'un cas unique dans l'histoire des autobus urbains bruxellois. Mais derrière le calme apparent de 1967, qui succédait à deux années sans relief, nul ne pouvait se douter qu'il se préparait une véritable révolution à l'abri des murs du 15 Toison d'Or. Tout d'abord une révolution dans les habitudes des usagers (on ne parlait pas encore de «clients» à l'époque), qui appréciaient les trajets directs et qui devraient bientôt composer avec la frustration des correspondances. Et d'autre part une révolution dans la nomenclature des lignes, qui avec le temps n'avait subi que certaines adaptations. Cette «remise à plat» du réseau s'effectuera en six étapes, réparties entre la mi-1967 et la mi-1968. Aujourd'hui, seules les trois phases de 1967 seront décrites (partiellement), les trois phases suivantes étant développées la semaine prochaine. Première phase (31 octobre): le tram 74 Pte Tervuren - Petite Ile est supprimé, et avec lui la desserte du tronçon Midi - Petite Ile; voici l'origine de la création du bus 78! Deuxième phase (28 novembre): le bus 64 Parc Anderlecht - Evere - Pl De Paduwa passe à la trappe; le tram 102 prend le relais à Bruxelles et à Molenbeek, tandis qu'à Evere, en compensation, certains bus 66 sont prolongés à De Paduwa. Troisième phase (12 décembre): le bus 22 Pl Verheyleweghen - Pl Min Wauters disparaît à son tour; son tronçon anderlechtois est repris par le tram 103, alors que la desserte de Woluwe Saint Lambert revient au bus 20, prolongé de Montgomery à Verheyleweghen. Autre anecdote de cette troisième phase: la navette bus 76 est renumérotée 77, sans changement de mentions ou de code couleur. Note: vous trouverez tous les détails de la Grande Restructuration sur l'excellent site Planitram de notre ami Pierre «Germoir», à la rubrique Histoire (lien direct: http://www.planitram.be/histoire/gr/FRgr0.html ).

10:30 Écrit par Transiristor | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

02/07/2005

1966 - R.A.S.

Celui qui pensait qu'à une année 1965 morne allait succéder un millésime 1966 plus dynamique en sera pour ses frais: RIEN ne changera! Aucune création ou suppression de ligne, pas davantage de modification, de prolongement ou de raccourcissement, et aucune évolution ou mutation de matériel. Rien, zéro, nada! Quoique... Le (pré-)métro se précise, les travaux de terrassement ont déjà commencé au rond-point Schuman, et petit à petit les plans de circulation dans Bruxelles sont adaptés. Trois modifications méritent d'être relevées, tellement on a du mal à s'imaginer aujourd'hui la situation qui prévalait jusqu'alors. Citons en premier lieu la mise en sens unique des rues de la Loi et Belliard: auparavant, chacune de ces deux artères avaient une double voie de tram au milieu de la voirie! Incroyable... Ensuite, citons le parc et l'esplanade du Cinquantenaire qui sont fermés à la circulation: jusque là, les autobus 27 et 30 effectuaient des dizaines de passages quotidiens sous les arcades... Enfin, pouvez-vous vous imaginer la place de la Monnaie sans piétonnier, avec de la circulation automobile, et avec un terminus autobus? En effet, pas moins de six lignes y stationnaient devant l'élégant Hôtel des Postes (17 27 29 36 65 66), qui fut rasé pour faire place à une galerie commerçante moderne et informe. Toute une époque... Au passage, illustrons quand même une série qui jusqu'ici n'avait pas eu droit à sa photo: les Brossel A96DAR de 1956. Sans casquette, mais avec des vitres dans les arrondis de toiture et un capot arrière totalement ajouré, ils avaient vraiment un look particulier! La photo est prise le 29 juin 1991, lors de la mise en service des A500 sur le 49 (cfr. photo du 8403 dans le post précédent). *** Edité le 4/9/2005 : les lignes 20 et 22 ne sont jamais passées sous les arcades du Cinquantenaire ***

16:27 Écrit par Transiristor | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |