16/03/2007

Modelma

A partir d'aujourd'hui et jusque dimanche a lieu le salon du modélisme (Modelma) au Heysel. La STIB et le MTUB y tiennent un stand commun. Si vous allez visiter ce stand, vous pourrez y consulter l'ouvrage sous forme d'épreuve (non relié et impression de qualité moyenne). Un dépliant est également disponible, avec un bulletin de souscription à remplir.

12:06 Écrit par Transiristor dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

10/03/2007

1990 - Une nouvelle livrée officielle mais éphémère

En 1990, la Région de Bruxelles Capitale, qui vient d'hériter de la tutelle de la STIB, suggère de modifier la livrée primerose (utilisée depuis... 1914) afin de la rendre plus attrayante et plus «flashy». Une livrée rouge et vert sur fond blanc est imaginée et appliquée sur le Fiat 5 8565 déclassé et réservé à l'écolage. Cette livrée dénommée ironiquement «Panzani» car plus italienne que bruxelloise suscite un tolle général. Une autre version, peinte sur le Volvo 1 8104, garde le jaune et le bleu, qui deviennent plus vifs et qui sont soulignés par une ligne de ceinture cassée: ce sera la livrée «streeping» ou livrée «90»; elle est adoptée par la Direction générale et devient la nouvelle livrée officielle... pas pour longtemps, on le verra bientôt. Par ailleurs, en début d'année, la ligne 37 disparaît... pour la deuxième fois. Tant en 1970 qu'en 1990, le 37 était devenu au fil du temps un quasi-partiel du 38. La partie distincte de son itinéraire est reprise par le 60, qui délaisse l'avenue Brugmann et son rôle de renfort du tram 92; au passage, le code couleur du 60 devient rose. Quant au 38, il délaisse la rue Royale qu'il empruntait depuis sa lointaine origine (ex-ligne O des Autobus Bruxellois) au profit d'un passage par la Gare Centrale. Enfin, cette même année, les autobus 47 desservent le centre sportif de la Pède les samedis, dimanches et jours fériés: ils portent la mention "via Pede Sport". Au niveau du matériel, il faut signaler la lente agonie des Fiat 5 (qui n'ont pas bénéficié d'une grande révision), imités par l'un ou l'autre Fiat 4 ou Fiat 6: cette agonie durera encore cinq ans...

18:11 Écrit par Transiristor dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

21/02/2007

Des nouvelles du bouquin

Ça fait maintenant plus de cinq mois que ce blog était à l'arrêt... mais c'était pour une bonne cause: mettre le dernier coup à l'étrier pour terminer l'ouvrage, et surtout pour l'illustrer. Pas moins de 2350 photos ont été présélectionnées, ce qui signifie scannées! Après, ce fut très dur pour ne conserver qu'un échantillon de 250 photos... une sur dix! Les règles ont été de 1) représenter tous les types de bus en circulation, y compris les prototypes; 2) illustrer toutes les lignes; 3) présenter des photos de toutes les communes. Le tout évidemment en essayant d'être équitable... parfois un casse-tête! Mais le résultat est là: six ans après l'écriture de la première page, et après plusieurs changements de cap en cours de route (thèmes abordés, format, présentation, ...), l'ouvrage est aujourd'hui finalisé dans sa présentation définitive! Comme prévu, il est au format 25x34cm, entièrement en couleurs, avec 300 pages et 250 photos. Il reste encore à recevoir l'aval définitif de l'imprimeur sur les choix techniques, à obtenir sa dernière offre chiffrée, et à retoucher certaines photos qui sont trop sombres, sous-exposées ou mal calibrées colorimétriquement. Mais d'ores et déjà, les premiers exemplaires «draft» (basse résolution) circulent à la STIB et dans la presse... en attendant éventuellement les autres médias. La souscription devrait figurer dans le Tram 2000 n° 273 qui paraîtra début avril. D'ici là, le blog devrait revivre avec la publication des historiques simplifiés des années 1991 à 2005. A bientôt!

21:31 Écrit par Transiristor dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

17/09/2006

1989 - Disparition des films bicolores

Apparus en 1985 sur les trams, à l'occasion de la restructuration de surface consécutive à la mise en service de la station Louise, les films unicolores avec numéro à gauche se sont petit à petit étendus aux autobus, à Delta d'abord (1986) puis à Haren (1987); mais ce n'est qu'en 1989 que le tout dernier bus de Vandermeeren perd définitivement ses anciens films bicolores à numéro central. Côté réseau, une nouvelle ligne apparaît, tandis que trois autres subissent des modifications notables. A l'ouest de la ville, le 13 est désormais relié au métro en effectuant un crochet par la station Simonis. A l'est de la capitale, la ligne 36 est prolongée de Sainte-Alix à Stockel. Au sud, c'est le 60 qui se démarque de son rôle de «doublon» du 92, en abandonnant le terminus du Fort-Jaco au profit de celui de la place Saint-Job. Enfin, on notera l'apparition de la première ligne d'autobus à code couleur rose: il s'agit de la 72 bien entendu, spécialement destinée aux étudiants sportifs de l'ULB car elle relie l'université au centre ADEPS d'Auderghem. Du point de vue de l'exploitation, le fait le plus marquant est l'incendie volontaire du Man 8244: alors qu'il circule sur le 66, de «charmants petits anges» déversent un liquide inflammable à l'arrière du bus avant d'y mettre le feu... Il s'agit là du premier Man retiré du service, mais également du premier autobus déclassé pour cause de vandalisme.

11:09 Écrit par Transiristor dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

07/09/2006

1988 - Des autobus urbains sur le Ring!

L'actualité de 1988 concerne quasi uniquement le réseau, et le métro en particulier: en effet, à un mois d'intervalle, les stations Crainhem et Stockel prolongent la ligne 1B depuis Alma, tandis que la Petite Ceinture (axe 2) est convertie de prémétro en métro lourd. Bien entendu, ces événements entraînent une restructuration du réseau de surface, mais l'impact de celle-ci se ressentira principalement au niveau du réseau ferré. Seule la ligne de bus 30 est réellement affectée: amputée d'abord de son tronçon Gare Centrale - Tomberg en 1976, puis de sa section Tomberg - Vandervelde en 1982, elle est une nouvelle fois raccourcie puisque le nouveau terminus est cette fois fixé à la station Crainhem, ce qui fait d'elle une ligne pratiquement suburbaine à 100% (à un arrêt près). Mais cette fois-ci, la restructuration de cette ligne va plus loin qu'un simple raccourcissement: en effet, elle délaisse le traditionnel terminus de l'Hippodroomlaan (plus ou moins repris par le tram 39 prolongé de Stockel à Ban Eik via l'ancienne assiette du Bruxelles - Tervuren) pour desservir le quartier des Marmottes à Wezembeek-Oppem, après avoir effectué un crochet par le centre historique de cette commune (le quartier de l'église Saint-Pierre). Tous les bus 30 sont-ils concernés par cette mesure? Non! car quelques services desservent encore directement (= via les avenues de Wezembeek et du Long Chêne) les cimetières d'Etterbeek et de Woluwe Saint-Lambert, sous indicatif 30 barré. A noter que pour la première fois, cette barre rouge est orientée à l'envers, pour bien montrer que ce service «partiel» emprunte un itinéraire distinct. Concernant la «métrofication» de la Petite Ceinture, signalons la très grande mobilisation d'autobus navette durant cette conversion, puisque pas moins de 40 (!) autobus de tous types (Fiat, Volvo, AG280) et de tous les garages (Delta, Haren, Vandermeeren) effectuent des services navette! Enfin, cette année 1988 est également originale de par la création de la ligne 98 Heros - H Erasme. Certes, la création d'une ligne de bus n'est en soi pas très originale, mais la particularité réside dans l'itinéraire puisque, pour la première fois, une ligne d'autobus emprunte un tronçon autoroutier (le Ring entre la rue de Stalle prolongée et la chaussée de Mons)! Etant donné que la vitesse minimale sur autoroute est de 70 km/h et que seuls les Volvo ont une vitesse de pointe (légèrement) supérieure, il est facile de deviner quel type de véhicules circulent sur la ligne 98 et à quel garage celle-ci est affectée...

21:14 Écrit par Transiristor dans Général | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |